Parcours 2013

Cliquer ici pour consulter le Parcours

Ni tout à fait le même ni tout à fait un autre …

Encore un parcours totalement inédit pour le Rallye des Gazelles 2013. Tout l’esprit du rallye est là : le terrain de jeu est tous les ans au même endroit dans le sud marocain mais le parcours est toujours différent.

Dès l’étape 1, le ton est donné : une jolie boucle étirée  assez inédite pour longer l’Algérie à ce point.

Il faudra rester attentive à son cap, à sa carte, à ses roues, à ses amers… sinon, c’est la reconduite à la frontière au milieu d’un peloton de militaires… et au passage quelques tracasseries pour examiner nos papiers et écouter nos explications. « Une bête erreur de cap… » Heureusement, sur ce terrain, les reliefs sont assez visibles et permettront d’éviter ces désagréments… quoique ..

Etape 2 : tiens, tiens, de la nouveauté là aussi pour cette grande étape de navigation :

Voilà une étape où il ne faudra pas se perdre : il y aura des oueds à traverser, des zones de sable, des zones de choux-fleurs… nous allons allées explorer des terrains que, pour ma part, je n’avais jamais visités auparavant. Il ne faudra pourtant pas rentrer trop tard au bivouac car le lendemain Merzouga est au programme. Pas question de partir trop tard.

Etape 3, l’étape-reine : l’erg Chebbi, les dunes de Merzouga. 

Et toutes les dunes !  Car si on observe cette boucle, nous n’aurons pas d’autres choix que le parcours des X (les balises les plus difficiles) pour l’aller et nous allons donc compter les sept grandes dunes puis remonter en passant au milieu du deuxième cordon des dunes moyennes – qui ne sont pas les plus simples à traverser, soit dit en passant. Du sable plein les yeux à venir ce jour-là.

Puis la transhumance des Gazelles …

Les étapes suivantes ressemblent davantage aux parcours précédents. L’objectif est d’effectuer ce que j’appelle chaque année  la transhumance  des gazelles. Aucun berger pour nous guider : nous devons respecter l’ordre des balises qui nous mène plus au sud vers les dunes de Chegaga, la deuxième étape de dunes. Avec un passage quasi obligé par « le chaudron », une curiosité géologique à proximité de Tagounite.

Et toujours les dunes de Chegaga, mystérieuses et si souvent noyées dans les vents de sable..

Ce qui ne changera pas des années précédentes ce sont les dunes de Chegaga qui constituent le premier jour du deuxième marathon, soit l’avant-dernier jour du rallye des gazelles.  Pour circuler facilement dans Chegaga, il faut monter par les  grands boulevards  de sable qui mènent vers les plateaux.  Ensuite, il faut piquer en transversal vers sa balise, en calculant son point au millimètre près. Il faudra conduire le plus précisément possible pour tomber sur la balise : dans Chegaga, il y a peu de repères pour contrôler nos caps et nos trajectoires. Pas question de dévier. Les vents de sable fréquents ne nous aiedent pas. Nous n’aurons de toute façon pas d’autre choix que cette dernière escapade dans le sable : elle est déterminante, nos esprits et nos corps sont épuisés, nos voitures ont été exposées sur tous les terrains pendant la semaine écoulée. Il ne faut rien lâcher sur cette étape, trouver ses balises, résister à la fatigue dont on ne sent même plus les alertes, ménager sa voiture.

Ensuite, quand nous aurons marqué la dernière balise, nous allons éprouver un immense soulagement mais aussi de la nostalgie déjà car c’est la dernière de la saison.  Nous prendrons  le temps de partager avec les gazelles sur place parce que, sur cette dernière balise, plus rien ne nous presse. Et puis, il faudra prendre la piste qui nous mènera directement à Foum Zguid, pour le dernier bivouac, la fête ultime entre gazelles, avant la fin du rallye, avant l’année prochaine.
Allez. On déplie ses cartes, on dégonfle et on y va.

 

Une réflexion au sujet de « Parcours 2013 »

  1. Ping : - Le Rallye des Gazelles 2013 avec Caps Vrais, l'équipage n°126Le Rallye des Gazelles 2013 avec Caps Vrais, l'équipage n°126

Laisser un commentaire