Parcours 2014

Parcours_gazelles2014_jpgDe mémoire de (six ans) de gazelle, voilà un parcours totalement inédit pour le Rallye des Gazelles 2014. J’ai beau examiner avec attention mes parcours depuis 2009, je trouve peu de similitude avec celui que Maienga nous a réservé pour la saison 24.

Les points communs : un parcours qui part du sud-ouest d’Erfoud pour se terminer au sud de Foum Zguid… c’est le cas tous les ans. Autre similitude : les incontournables franchissements d’oueds, Ziz Rhéris, Draa… également tous les ans.

Parlons un peu de ce qui va caractériser ce rallye des gazelles 2014.

  • Deux étapes marathons successives vont mettre notre résistance à rude épreuve. Nous avons déjà connu ce scénario.  Evidemment, il ne faut pas espérer se détendre par une étape en boucle le lendemain du premier marathon. Rester concentrée, à peine arrivée au bivouac le soir du premier marathon, être déjà dans l’esprit du deuxième. Ce sera comme une grande et longue étape de quatre jours où notre mental ne devra pas faire défaut. Rentrer au bivouac le soir du premier marathon sera crucial : non pas pour prendre une douche mais pour ne pas être pénalisées par un départ tardif au matin du deuxième marathon.
  • Un long itinéraire éprouvant pour les deux marathons qui va nous faire passer… regardez vos anciennes cartes … à gauche ou à droite ? Nous verrons bien. Tout dépendra de l’emplacement des balises. Dans tous les cas, ce ne sera pas une partie de plaisir à certains endroits. J’y ai quelques souvenirs douloureux, notamment en 2009 en première participation ! mais ça, c’était avant.
  • Et pour finir une petite boucle le dernier jour : j’avais connu les deux marathons successifs, déjà très éprouvants mais la petite boucle finale, jamais. Evidemment, comme elle n’est pas entre les deux marathons, il fallait bien la placer quelque part. Donc, Maienga nous l’offre à la fin. Deux marathons épuisants devront nous permettre de trouver encore l’énergie de la der-des-der. Si la boucle se situe là où je l’imagine, nous allons traverser des endroits époustouflants. Encore faudra-t-il aller jusque là-bas.

Maienga nous promet chaque année de la sueur, du sang et des larmes. Cette année, la promesse semble être plus vraie que jamais. Cool !

Laisser un commentaire