Etape 4 – fin de la première journée marathon

Célia et Evelynes se sont posées juste devant la balise 6 à 18h30.

27-03-2017 13-55-57

Elles ont décidé de s’y rendre encore ce soir, afin de la valider dès l’ouverture demain, et de reprendre la route.

La journées semble s’être très bien passée et les caps ont été particulièrement bien tenus. Comme quoi, même en évitant les passages à franchissement qui risquent de mettre en péril la mécanique de leur 4X4 qui n’a plus de protection sous moteur, elles arrivent à garder un très bon cap.

etape 4-1

 

Étape 3 – Le réveil de l’esprit gazelle

Merzouga est une étape difficile, mais nos deux gazelles ont été jusqu’au CP5 et elles ont décidé de venir en aide à de jeunes gazelles.

Leur message en dit long sur leur état d’esprit :

« C’était un vrai moment de plaisir, sur le plateau de Boudenib, où la navigation est difficile, nous avons souvent aidé de jeunes gazelles à s’orienter, en leur donnant des mini cours de nav ! »

« Puisque nous ne sommes plus éligibles au podium, autant se faire plaisir et aider les autres. Nous retrouvons nos émotions de nos premiers rallyes. »

RAG170323_Leg1_MAD_010237

Étape 3 – A suivre

Reprendre la course sachant que toute chance de classement est définitivement effacé doit être difficile (elles ont plus de 300 km de pénalités, un véhicule fragilisé, quand les autres concurrentes de la catégorie des expertes se tiennent à quelques centaines de mètres) , mais elles gardent le moral !

RAG170323_Leg1_MAD_020208

Étape 2 l’enfer des gazelles

La zone dans laquelle se situe cette seconde étape du rallye porte bien son nom !

Après la troisième balise, elles ont « fait une casquette sur une dunette de rien du tout » (Eve dixit)

L’équipage a du faire appel à la méca (résultat 200 point de pénalité)

Le choc avant a été violent et a fait reculer les ailes, heureusement pas de dégâts moteur, mais le 4X4 ne démarrait plus et s’était peut être mis en sécurité suite au choc.

La méca les a redémarré avec un fil qui va leur permettre de faire contact directement sur la cosse de la batterie

Elles ont pu redémarrer et taper leurs balises, sauf la dernière.

RAG170324_Leg2_ERI_030033

Lors du passage en méca le soir, ils ont du retirer le ski de protection qui protège le bas moteur.

FB_IMG_1490429608785

Cela va être très difficile de tenter des franchissements, elles doivent éviter à tout pris de retaper sous pêne de rester bloqué définitivement avec un 4X4 HS.